Cabinet de Sophrologie
à Pont de Beauvoisin (73)

Pourquoi la Sophrologie ?

Le terme sophrologie, étymologiquement vient du grec sos, « être sain, en bonne santé physique et mentale », par extension « harmonie, équilibre », de phren « esprit, conscience » et de logos « science, étude ».

Tout comme l’on prend soin de soi en pratiquant une activité sportive, pratiquer la sophrologie permet de :
*Cliquez sur les signes ou pour voir le détail ou fermer le thème 

Préserver sa santé et sa vitalité

Aborder en séance individuelle ou en groupe ce thème permet avant tout de préserver son équilibre général et d’envisager son quotidien avec moins de stress et plus de vitalité.

Notre respiration :

Prendre le temps de nous mettre à l’écoute de notre respiration. Qu’est-ce qu’une bonne respiration ? Vivre notre respiration comme une énergie,  avec tout ce qu’elle éveille en nous d’agréable, de mobilisateur.

L’écoute du corps :

Se mettre à l’écoute des sensations qu’expriment notre corps et plus particulièrement de tout le positif que cela nous amène, comme autant d’éléments de notre propre vitalité. Lorsqu’il s’agit de « tensions négatives » : faire l’expérience de méthodes de relaxation. Dans une bonne qualité de présence à notre corps nous découvrirons également des exercices nous permettant de renforcer notre structure biologique, autrement dit de stimuler la vitalité de nos organes.

La détente :

Dans notre quotidien : quels sont ses bénéfices ?  Nous pourrons expérimenter des moyens pour éveiller une bonne qualité de détente dans les différents moments de nos journées et ainsi aborder notre quotidien avec plus de sérénité.

Nos cinq sens :

et toute leur dynamique porteuse de plaisir, d’harmonie dans notre quotidien.

Le positif :

Pour une relation plus naturelle au positif et au plaisir dans notre vie, facteur d’épanouissement, de santé, de vitalité et de bien-être, se sentir également plus sensible à la présence du positif dans notre vie et savoir l’ancrer dans notre corps.

Accompagner la maternité et se préparer à l'accouchement

Au fil de la grossesse et en lien avec la sage-femme et le gynécologue, un travail régulier en sophrologie accompagnera la future maman à vivre pleinement et dans la sérénité le vécu de la maternité et la préparation à l’accouchement.

Les séances permettront de se mettre en résonance avec le bébé dans un moment privilégié, tout en se préparant à l’accueillir.

Elles développeront une qualité d’écoute du corps dans la tension et dans la détente, plus particulièrement des zones sollicitées : périnée, abdomen, bassin, colonne vertébrale…

Un travail sur une respiration adaptée préparera à mieux vivre la contraction ; à la recevoir, à lui donner du sens et à la vivre plus en confiance.

– Intégrer la sophrologie dans son parcours de sportif

La pratique de la sophrologie chez le sportif lui donnera les moyens pour :

. Récupérer après l’effort par des exercices favorisant détente et écoute du corps

. Mieux mobiliser ses capacités et ses ressources dans une dynamique liée au plaisir de la pratique sportive

. Prendre pleinement sa place au sein d’un groupe, d’une équipe, conscient de ses valeurs

. Se préparer en confiance aux compétitions avec une meilleure maitrise de ses capacités d’action

Intégrer la sophrologie dans son parcours de sportif

La pratique de la sophrologie chez le sportif lui donnera les moyens pour :

  • Récupérer après l’effort par des exercices favorisant détente et écoute du corps
  • Mieux mobiliser ses capacités et ses ressources dans une dynamique liée au plaisir de la pratique sportive
  • Prendre pleinement sa place au sein d’un groupe, d’une équipe, conscient de ses valeurs
  • Se préparer en confiance aux compétitions avec une meilleure maîtrise de ses capacités d’action
 
Se préparer aux examens avec la sophrologie

Divers facteurs seront abordés en séance afin de vivre sereinement cette période :

. La respiration et l’écoute du corps

. La détente

. La relation aux capacités

. La confiance en soi

Ce travail en amont viendra soutenir et renforcer les capacités mises en œuvre, l’élève ou l’étudiant pourra ainsi :

. Améliorer ses capacités d’attention, de mémorisation, pour être plus disponible aux apprentissages

. Améliorer sa capacité de mémorisation

. Envisager positivement les épreuves pratiques, écrites ou orales et se préparer à vivre cette situation avec tout son potentiel positif

. Améliorer sa propre capacité de détente, de calme, de confiance en soi et savoir gérer son stress.

 
Augmenter la confiance en soi

Un travail sur la confiance en soi pourra s’effectuer en sophrologie lorsque les personnes auront une bonne intégration des facteurs intervenant dans l’équilibre général (respiration, écoute du corps, capacité de détente) et dans la relation aux émotions désagréables. La démarche de travail permettra de :

– prendre conscience de son manque de confiance, mieux le comprendre sans le juger

– se libérer de ses conditionnements affectifs

– se préparer au changement

– s’affirmer, oser être soi

 
Gérer son stress

L’approche de la gestion du stress en sophrologie pourra s’effectuer par étapes.

. Première approche :

un travail sur l ‘équilibre général permettra de préserver ou retrouver une bonne vitalité, principalement en prenant conscience des facteurs entrant en jeu : la respiration, l’écoute du corps et la capacité de détente. Il s’agira aussi de se relier à ce qui dans notre vie nous est mobilisateur, ce qui nous relie au bien-être.

. Deuxième approche

en utilisant les outils comme la respiration, l’écoute du corps, la capacité de détente, mieux gérer les manifestations du stress (anxiété, fatigue physique….) et ainsi développer en soi des moyens de diminuer l’intensité de ces manifestations négatives.

. Troisième approche

un travail plus complet visera à développer les capacités d’adaptation de chacun face aux émotions désagréables.

 
Mieux gérer la douleur et le vécu de la maladie

Un travail en sophrologie participe d’une façon générale à préserver notre santé, notamment dans le cas des pathologies liées au stress. Dans le cas de maladie, elle contribuera, dans la bienveillance, à apporter à la personne, un espace, une parenthèse pour retrouver une relation au corps plus apaisée en allant à la rencontre des moyens d’éveiller la détente, de stimuler sa vitalité et peu à peu d’être plus à même de gérer le vécu de la maladie et de s’investir dans ses activités, dans la mesure du possible, avec un meilleur moral.

Un entrainement régulier mobilisera les facteurs suivants :

– la respiration

– la capacité de détente

– la douleur : tout d’abord découvrir des moyens d’agir sur sa douleur, puis développer sa capacité à la maitrise pour ensuite intégrer les bénéfices de cette capacité à maitriser la douleur.

D’autres facteurs pourront aussi être abordés : la mobilisation de nos 5 sens, la relation aux émotions désagréables.

La sophrologie est désormais au programme de nombreuses cures thermales traitant la fibromyalgie, la maladie de Parkinson, les affections rhumatismales… Elle peut aussi être proposée chez des personnes souffrant d’acouphènes. Une pratique régulière permet de retrouver une bonne qualité de sommeil.

En cancérologie, « la sophrologie, en réponse à des symptômes, aide à réinscrire le corps vécu dans l’histoire de la personne(…) Le cancer, c’est le corps qui trahit. Silencieusement la maladie s’est installée. La lourdeur des traitements la révèle. S’il y a chirurgie invasive, les limites et l’intégrité du corps sont touchées (…). Ces situations anxiogènes demande un travail sur la douleur et sur la préparation aux interventions et aux chimiothérapies (…). L’accompagnement sophrologique, comme un étayage positif, permet de recontacter son corps comme un espace « protégé ». Dans ce lieu de contenance des éprouvés sont éveillées les ressources et les sensations de bien-être (…) C’est aussi libérer l’émotion, accompagner le redressement. » Sylvie SICARD « sophrologie et cancérologie » Propos recueillis le 23 octobre 2010. Congrès international des 50 ans de la sophrologie.

 
Pratiquer le chant avec les bénéfices de la sophrologie

Chanter de tout son corps, de tout son être… Se mettre à l’écoute …

La pratique du chant nous révèle une multitude de perceptions :

– notre verticalité

– notre corps investit dans la voix, passeur d’énergie

– notre qualité de concentration

– la qualité de notre eutonie : une tension juste pour le soutien et la souplesse de la voix

– la colonne d’air « de notre ventre à notre tête »

– la qualité de notre posture, libérant le souffle et le son

– la résonance du son dans le corps

– la tenue d’un son

– le lâcher-prise : laisser aller sa voix dans le plaisir de l’instant présent

– l’expression d’une émotion

– le bien-être, le bonheur de chanter

– l’énergie, la vitalité donnée par le fait de chanter…

Un travail en sophrologie ce sera mieux conscientiser ces phénomènes, d’aller à leur redécouverte. Le fait de les avoir plus présent à notre conscience permettra de pouvoir mieux les mobiliser et de libérer notre voix dans le plaisir et l’harmonie.

En pratique…

Les séances proposées ne sont pas des cours de chant. Il s’agit d’un travail préparatoire avant une répétition en chorale ou en parallèle à la pratique du chant. Elles s’adressent à toute personne pratiquant le chant et désireuse d’un approfondissement et d’une meilleure mobilisation de ses capacités dans le plaisir et vers l’harmonie. Il n’est pas nécessaire d’avoir déjà pratiqué la sophrologie pour suivre ce module.

Les divers exercices proposés nous permettront tout d’abord de découvrir (ou redécouvrir) les principaux facteurs entrant en jeu pour le chant, d’en prendre conscience :

Respiration – détente – écoute du corps – concentration – sens de l’audition- relation aux capacités.

Au-delà des techniques spécifiques nous repartirons également à la découverte de :

la verticalité, la qualité de présence à soi et au monde, l’eutonie physique, et la qualité de conscience de nos perceptions tout en étant relié au plaisir. Au fil des séances nous irons vers la conquête : développer la maitrise et la qualité des phénomènes vécus dans l’acte de chanter. Puis nous passerons à l’étape transformation : intégrer les bénéfices d’une bonne qualité de mobilisation de nos capacités, tout en étant reliés au plaisir à l’harmonie, dans notre pratique du chant.

 

Témoignages

 Je suis hyperactive et pour moi la séance de sophrologie, c’est savoir s’accorder un moment pour soi et au fil de la pratique, arriver à se détendre avec la voix de la sophrologue ».

 C’est mettre entre parenthèses les soucis du quotidien, lâcher-prise, pour ne penser qu’à son corps détendu. »

Paroles de groupe,
recueillies à l’atelier « détente-vitalité » des aînés ruraux d’Avressieux

 Faire de la sophro quand je vais bien c’est me permettre de mieux me préparer  aux aléas et les vivre plus sereinement ».

 C’est un apaisement, je me sens portée par le groupe ».

 Il y a une volonté bénéfique de s’investir avec et dans le groupe, une confiance ».

Paroles de groupe,
recueillies à l’atelier « détente-vitalité » des aînés ruraux d’Avressieux

« J’ai découvert la sophrologie l’an dernier à Allevard, où j’effectuais une cure pour la fibromyalgie. Depuis je pratique régulièrement en séance individuelle. Entre deux séances, je mets en pratique les exercices vus avec N.Bazin.
Quand mes douleurs apparaissent, quand le stress m’envahit, je prends quelques minutes, fais des respirations abdominales, j’utilise la visualisation , je prends le temps d’écouter mon corps…. 

Témoignage de Marie-Claire (1/2)

Je me mets au contact de sensations agréables, m’en imprègne et je repars.

La sophrologie me permet d’être mieux dans mon quotidien et de positiver. C’est une autre qualité vie que l’on expérimente « .

Témoignage de Marie-Claire (2/2)

« Entre les entraînements et les compétitions cyclistes, la sophrologie m’a aidé à retrouver de bonnes sensations sur le vélo et le plaisir de la pratique.

J’ai pu réinvestir davantage ma préparation physique. C’était aussi une autre façon d’aborder la récupération physique après les courses et de prendre davantage conscience de mes capacités pour pouvoir les mobiliser pleinement  dans ma pratique sportive ».

Témoignage de Kévin

« Travaillant dans une ambiance de stress, la sophrologie me donne les moyens de mieux gérer ce stress sur mon lieu de travail, c’est un moyen de me préserver, d’être plus sereine.

Je parviens davantage à éliminer mes tensions ».

Témoignage de Marie-Christine

« Après quelques séances, j’ai retrouvé une meilleure qualité de sommeil.
Au travail, je me sens plus disponible aux autres.

La sonnerie du téléphone est moins vécue comme une agression sonore. »

Témoignage d’Isabelle, souffrant d’acouphènes

“Partir en voyage linguistique loin de la maison, c’était beaucoup de stress.

En séance de sophrologie, j’ai pu trouver des moyens pour me détendre et me préparer à vivre cette expérience plus positivement, j’ai mieux su gérer l’angoisse du départ et durant le séjour j’ai pu de vivre de belles découvertes.”

Témoignage de Lucile, 14 ans